Décodage

Économie circulaire : de quoi parle-t-on ?

L’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Elle s’oppose au modèle de production et de consommation appelé "économie linéaire" consistant à extraire, produire, consommer et jeter.

L’émergence de cette notion fait suite à la prise de conscience des ressources limitées de la planète et du besoin de les économiser. Elle intègre également l’idée que les nouveaux modèles de production et de consommation liés à l’économie circulaire peuvent être générateurs d’activités et de création d’emplois durables et non délocalisables. Les enjeux de l’économie circulaire sont à la fois environnementaux, économiques et sociaux.
La transition vers l’économie circulaire nécessite de progresser dans plusieurs domaines : l’approvisionnement durable, l’éco-conception, l’écologie industrielle et territoriale, l’économie de la fonctionnalité, la consommation responsable, l’allongement de la durée d’usage ou encore l’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets.

Source : ministère de la Transition écologique et solidaire

Trois façons de soutenir l’économie circulaire selon BNP Paribas

Le Groupe finance directement de nombreux acteurs de l’économie circulaire, clients de ses marchés domestiques et en particulier ceux qui innovent. Afin de faire savoir que la banque veut et peut les accompagner, tant en offrant des solutions financières adaptées qu’en les aidant à franchir le pas, l’équipe Corporate Banking de BNP Paribas Fortis a récemment proposé un voyage à Berlin dédié à la transition vers l’économie circulaire à environ 50 de ses clients.

BNP Paribas développe l’économie de l’usage au travers de son offre de location financière. Cette activité proposée par Arval et BNP Paribas Leasing Solutions est fondée sur l’utilisation d’un bien plutôt que sur sa possession, optimisant ainsi l’utilisation des actifs et gérant l’ensemble de leurs cycles de vie. Particulièrement investie dans la transition vers l’économie circulaire, BNP Paribas Leasing Solutions a adhéré au programme CE100 de la Fondation Ellen Mac Arthur, un programme d’innovation créé pour que les organisations développent de nouvelles opportunités et réalisent leurs projets d’économie circulaire plus rapidement.

montage-v5

13 EXEMPLES D’ÉCONOMIE CIRCULAIRE CHEZ BNP PARIBAS

refabricationPRODUCTION / REFABRICATION
• Depuis fin 2015, BNP Paribas Real Estate s’est engagé dans l’immobilier tertiaire solidaire et le coworking aux côtés de Solid’Office (immobilier tertiaire solidaire et coworking) et Bureaux à Partager, en mettant à la disposition des demandeurs

d’emploi des espaces de bureaux vacants. Le premier espace Solid’Office a ouvert à son initiative et permet une meilleure utilisation de l’espace et donc, in fine, d’éviter la construction d’espaces additionnels.

utilisationCONSOMMATION, UTILISATION, RÉEMPLOI, RÉPARATION
• Première plateforme BtoB de location ou de vente d’équipements de transport, de BTP et agricole, la plateforme Kintessia de BNP Paribas Leasing Solutions est un bel exemple d’intrapreneuriat soutenant l’économie circulaire. Kintessia promeut et amplifie l’utilisation de matériel d’occasion et le taux d’utilisation du matériel existant.

• BNP Paribas finance des entreprises qui proposent des modèles disruptifs attachés à l’économie circulaire, comme Blablacar qui, en ayant permis l’essor en France du covoiturage, fournit une parfaite illustration d’une offre de services où l’usage remplace la possession.

• L’économie du partage, associée aux nouvelles technologies, permet aujourd’hui de démultiplier l’action solidaire et

d’optimiser le don alimentaire. Linkee, start-up cliente de BNP Paribas, permet à chaque citoyen de récupérer un colis d’invendus alimentaires auprès d’un magasin partenaire, pour le déposer directement et en moins de 30 minutes (à pied, à vélo, en métro) dans l’une des associations partenaires venant en aide aux plus démunis. Linkee assure ainsi un développement de l’engagement citoyen en faveur de la solidarité.

• BNP Paribas Asset Management propose à ses clients particuliers et aussi salariés (dans le cadre de l’épargne salariale) des fonds solidaires qui soutiennent la croissance des acteurs de l’économie solidaire en France. Ces fonds, dits 90/10, y investissent 5 à 10 % de leurs actifs. Parmi ces acteurs, certains agissent concrètement en faveur de l’économie circulaire, tels que Le Relais – par la réutilisation et le recyclage de textiles – ou le groupe La Varappe – par la transformation de containers en fin de vie en logements d’urgence.

recyclage-pictoRECYCLAGE
• Sur l’ensemble du Groupe, nos activités ont en 2015 généré 175 kg de déchets par collaborateur. 44,9 % de ce tonnage a fait par la suite l’objet d’un recyclage, contre 38,9 % en 2014.

• En 2015, BNP Paribas a dirigé l’émission de l’obligation verte de 480 millions d’euros de Paprec, une entreprise française dédiée au recyclage des déchets non dangereux, ce qui a constitué la première émission d’une obligation verte par une PME en France.

• Les restaurants d’entreprise du Groupe en France valorisent leurs déchets sous forme de méthane ou de compost, utilisé par la suite pour les espaces verts des immeubles BNP Paribas en Île-de-France.

• À l’occasion de la construction de son nouveau siège à Rome, BNL a mis en place des politiques qui visent à réduire, réutiliser et recycler les fournitures consommées. Plus de 20 000 m² (4 terrains de football) de mobilier de bureau ont été donnés à Legambiente, une association environnementale primaire.

• Afin de limiter l’impact environnemental lié à son fonctionnement interne, BNP Paribas Personal Finance réduit sa

quantité de déchets et a recours au recyclage autant que possible. En 2017, c’est près de 6 000 kg de capsules à café qui ont été recyclés grâce à la collecte assurée par Paprec sur le seul site d’Unicity à Levallois-Perret (France).

• UBCI a lancé en 2017 un programme de donation de PC usagés avec l’association partenaire « Socio Ordi » chargée de leur  »redonner » une seconde vie et d’octroyer par la suite les PC à des populations de zones défavorisées.

• Cliente de BNP Paribas Fortis, la PME wallone Recma Scrl FS est associée à COMET Traitement et à deux groupes de recherches universitaires afin de créer une unité de recyclage et de revalorisation des matériaux composites des panneaux photovoltaïques. La collaboration autour du projet Solarcycle vise à mettre au point des procédés de recyclage pour les différents types de panneaux mis au rebut. Au-delà de la réduction du volume des déchets, le recyclage aide aussi à limiter la quantité d’énergie grise nécessaire aux matières premières et donc les coûts et les impacts environnementaux liés à la fabrication de ces panneaux composés à 16 % à partir de métaux rares (silicium, aluminium, argent, cuivre et verre).

dechets-residuelsDÉCHETS RÉSIDUELS
• L’entreprise Moulinot est un acteur de l’économie circulaire et de l’insertion, spécialisé dans la revalorisation des déchets alimentaires par le lombricompostage (processus de transformation de matières organiques en compost par des

vers de terre). Cliente de BNP Paribas en France, elle réalise un chiffre d’affaires de 800 000 € grâce à la valorisation de 6 700 tonnes de biodéchets en 403 kM3 de biogaz et 6 400 tonnes d’engrais naturels.

Vous devez être connecté(e) pour commenter cet article : Connexion

  • Dominique Deghilage Il y a 3 années

    Bonjour, en effet il faut tout faire pour développer ces nouvelles énergies, voir notre clent……………….www.agri-energie.fr/ Bonne lecture.
    DD